Sites Grátis no Comunidades.net Criar um Site Grátis Fantástico
La Belle

La Belle Equipe

Auteur, comédien, metteur en scène, Gérard Levoyer est né à Trouville en 1946. Il débute, en tant qu’auteur, en 1983, par l'écriture d'une pièce de théâtre, "L'Ascenseur" puis il écrit des textes pour "Les Nouveaux Maîtres du mystère" et "La Dramatique de minuit" sur France Inter.

Son activité s'enrichit de textes destinés à France Culture et à la Radio Suisse Romande. "La Roue tourne", "Une place pour l'hiver", "Au bout du couloir", "Le Chat dans l'ascenseur", "Petit Bicou", "Une bonne dose d'humiliation", "La loi du plus faible"… Il est aujourd'hui l'auteur d'environ 150 dramatiques radiophoniques.

Il écrit également pour la télévision. des dramatiques pour TF1 ("La Sortie", "Alice, ma sÅ“ur", "La Mort du père", "Le CÅ“ur têtu", "Motus"), une scénarisation de "Vidéo Gag", des feuilletons et des sketches pour FR3 ; des épisodes de "Caméra café" pour M6 et anime un concours francophone d'écriture. "Nouvelle au Pluriel". Il a reçu le prix SACD de la Radio en 2003 et le Prix Mounet-Sully 95 de la Société des Poètes Français. Il est le fondateur du Théâtre du Ricochet.

Il est aussi l’auteur d’une cinquantaine de pièces dont. "Danger, Amour", créée à Paris, au Théâtre Grévin, avec Jean-Pierre Kalfon et Véronique Genest ; "Une bière dans le piano", créée à Metz ; "Mendiants d'amour", créée à Paris, au Guichet-Montparnasse ; "L'Appeau du désir", créée à Vincennes ; "C'est vous ou c'est moi ?" ; "Week-end à Deauville" ; "Pericoloso" ; "Place de l’Horloge" ; "SÅ“urs"…

Septembre 2015. Festival Les 3 Poms de Beuzeville (27)

Novembre 2015. Festival de Paris

Février 2016. Saint-Prix (95)

Paroles d'Acteurs de Saint-Léger du Bourg Denis (76)

A vril 2016 . . Theaneufscène - Neufchâteau (88)
Mai 2016. Brut de Scène - Reims (51)
. Les Rocatines - La Roque d'Anthéron (13)
. Fenêtres sur Scènes - La Chapelle Saint-Luc (10)
Juillet. Saint-André (66)
Octobre. Bougival (78)

Pedro et le Commandeur

Novembre 2012. Festival Les Théâtrales de Verfeil (31)

Juin 2013. Festival Brut de Scène de Reims (51)

Juillet 2013. Festival de Saint-André (66)

Septembre 2013. Rencontres de Théâtre de Beuzeville (27)

Octobre 2013. Festival Coups de Théâtre de Massy (91)
. Thaon (14)
. Ver-sur-Mer (14)
Novembre 2013. Festival de Paris
Décembre 2013. MJC Cyrano Gif-sur-Yvette (91)
Février 2014. Saint-Prix (95)
Mars 2014. Saint-Léger du Bourg Denis (76)
Avril 2014. Neufchâteau (88)
Limours (91)
Mai 2014. La Chapelle Saint-Luc (10)
. Cahors (48)
Juin 2014. Narbonne (11)
Juillet 2014. Carcassonne (11)
Juillet 2015. Strasbourg (67)

L'auteur. Felix Lope de Vega

Félix Lope de Vega y Carpio est né à Madrid en 1562. Enfant précoce, il sait lire le latin et le castillan dès l'âge de cinq ans et compose ses premiers vers.

De 1577 à 1581 il étudie à l’université mais n’obtient aucun diplôme. Sa vie amoureuse dissolue l’éloigne du sacerdoce et le prive des bourses d’études de ses protecteurs. Il vit d'expédients gagne un peu d'argent en écrivant des comedias et piezas de circunstancias.
En 1583, il s’engage dans la marine et livre bataille contre les Portugais. Il survit miraculeusement au naufrage de l’Invincible Armada.

En 1614 Lope de Vega est ordonné prêtre. Sa vie désordonnée, ses amours coupables et la mort de ses proches ont sans doute provoqué une crise existentielle chez lui, qui se traduit par une inspiration plus spirituelle et religieuse.

Il en tire certainement toute son inspiration, écrivant les pièces théâtrales à une vitesse démesurée. Considéré comme l'un des écrivains majeurs du Siècle d'or espagnol et le fondateur de la Comedia nueva (ou tragi-comédie à l'espagnole), Lope de Vega aurait produit 1 800 pièces profanes et 400 drames religieux, de nombreux intermèdes, un roman pastoral (l’Arcadie), des poèmes mystiques et burlesques. Il favorise avant tout les thèmes de l'amour et de l'honneur, représentant toujours le Siècle d'or espagnol dans une action divertissante. Parmi les Å“uvres qui ont traversé les siècles sont comprises Peribañez et le Commandeur d'Ocaña (Pedro et le Commandeur) (1610) et Fuenteovejuna (1614) (adapté en téléfilm en 1962 sous le titre de Font-aux-Cabres), le Chien du jardinier (1618), le Cavalier d’Olmedo (1641). Grand poète et dramaturge, Lope de Vega influencera énormément les auteurs français tels que Cyrano de Bergerac, Corneille ou Molière.

Lope de Vega meurt le 27 août 1635. Le peuple de Madrid lui fait des funérailles nationales. Plus de deux cents auteurs écrivent ses éloges publiées à Madrid et à Venise. Son immense talent et réputation sont à l’origine d’une expression à l’époque. « Es de Lope », « c’est de Lope », utilisée pour indiquer que quelque chose était excellent. Miguel de Cervantes, malgré son antipathie pour Lope, le surnomme « le Phénix, le monstre de la nature ».

La pièce est créée à Paris au Théâtre Montparnasse le 20 septembre 1989 dans une mise en scène de Jean-Pierre Miquel. Distribution Fouché. Claude Brasseur ; Talleyrand. Claude Rich.

Paris, 6 juillet 1815. Napoléon est en route pour l'exil. Waterloo vient de plonger la France dans la défaite et le deuil. Les armées d’Angleterre, de Prusse et de Russie ont envahi le pays et Paris et souhaitent rétablir la monarchie.

Par une nuit d'orage, le prince Charles-Maurice de Talleyrand rentre à son hôtel particulier d'une réception chez le duc de Wellington. Il est en compagnie de Joseph Fouché, duc d'Otrante et chef du gouvernement provisoire. Ennemis jurés depuis toujours, ces deux requins de la politique, dénués de tout scrupule et assoiffés de pouvoir, surent se rendre indispensables à tous les régimes. Mais ce soir-là, afin de ménager une nouvelle fois leurs intérêts, ils n’ont pas d’autres choix que de s’allier et de surmonter des années de trahisons et de haine mutuelles.

Autour d'un souper fin, les deux puissants se livrent à une joute où la diplomatie a laissé place à la perversité affichée. Ils se jaugent, s’affrontent et préparent, tout à leur profit, un nouveau rendez-vous avec l’Histoire. Talleyrand veut convaincre Fouché de faciliter une nouvelle restauration de Louis XVIII, avec lequel il doit s'entretenir le lendemain à Saint-Denis. Dehors, une foule grondeuse, massée sous les fenêtres du palais de Talleyrand attend.